Complément français

Cette année, j’ai été une petite fille en détresse, j’ai mis Barbie dans une boite à sardines, j’ai été philosophe absurde, j’ai été époux d’une footballeuse, tout en faisant de la danse classique, j’ai eu la phobie des enfants, j’ai été astrologue professionnelle, j’ai été à Barcelone, j’en suis devenue guide, j’ai été hautaine comme un filet, j’ai rêvé que je fondais à Rome, j’ai été à Paris aussi, pour manger des macarons, et à New York pour prendre le subway, j’ai été un âne mangeant sa queue, j’ai mis à nu plusieurs de mes faces, tout en restant fataliste, j’ai joué l’ironique, j’ai raconté ma vie dans un journal intime… A présent, je préférerais en rester là avec ma liste, car aujourd’hui, je suis bien plus…Marine Lejeune

Ce texte écrit en fin de cinquième année par une élève dit exactement ce qu’est ce cours : une découverte de soi et de toutes ses possibilités créatrices, à travers l’écriture. Dans ce cours, les idées fusent, s’entrechoquent, se barrent voire disparaissent. Des personnages naissent, des situations, d’autres personnages interviennent, des lieux s’imposent, parfois des musiques, une couleur. Par dessus les épaules des élèves, on pourrait glisser un regard curieux, c’est souvent trop tôt pour comprendre. Il faut s’asseoir, les regarder et voir la force de création, la joie de pouvoir tout, absolument tout. Plus tard, il faudra choisir, renoncer, nuancer, adapter, changer, corriger, refaire, préciser, s’encourager, se questionner, oser… mais il y a ce moment de grâce où tout est possible, simplement parce qu’ils y ont pensé et l’ont écrit.

Comme son nom l’indique, le cours de Complément français est ouvert à ceux qui souhaitent travailler davantage leur langue maternelle. Il s’agit d’un cours essentiellement pratique, axé sur la créativité, construit autour de travaux et/ou de projets à réaliser.

En 5e, l’élève se voit proposer des exercices oraux ou écrits, différents de ceux qui sont donnés dans les cours de Français et d’Expression Orale. Les travaux individuels ou en petits groupes peuvent être regroupés sous un projet global commun.

En 6e , l’élève se voit proposer des exercices oraux ou écrits, différents de ceux qui sont donnés dans les cours de Français et d’Expression Orale. Les travaux individuels ou en petits groupes, qui caractérisaient le cours de 5eme, sont remplacés par un projet commun à la classe. Celui-ci sera décidé et délimité au cours du premier trimestre. Idéalement, il émanera d’une proposition des élèves et sera défini en accord avec le professeur. Il partira d’un travail écrit de la langue française.

Quelques réalisations des années précédentes : un journal d’école, un recueil de nouvelles, une sitcom, la création d’un concours d’écriture, un court métrage, …

Voici un court métrage réalisé par les rhétos 2011-2012 :

Depuis septembe 2013, ce cours a également créé un blog qui sera régulièrement alimenté par les productions d’élèves.

Traces de la Rue de Nivelles

Commentaires

Action Damien 2017

Action Damien 2017

Les élèves de l’Institut ont donné le coup d’envoi de la campagne.

IPW & gastronomie

Bienvenue à l’Ecole Hôtelière de la Providence…

Bienvenue à l’Ecole Hôtelière de la Providence…

Traces…

Traces de la rue de Nivelles

Blog : "Traces de la rue de Nivelles"

Archives

Top